Le bois Thermo traité

Un abri sans traitement et de longue durabilité

TRAITEMENT HAUTE TEMPERATURE DU BOIS

Le traitement par haute température des bois est un procédé qui est industrialisé en France depuis une

quinzaine d’années. Il a donné lieu à de nombreux développements, processus et brevets déposés par des

industriels. Le principe générique reste le même et consiste à chauffer du bois à haute température sans

ajouts de produits de synthèse afin d’en modifier sa composition chimique, de même que son aspect.

En quoi consiste cette technologie ?

Il s’agit d’une technologie naturelle qui nécessite une grande maîtrise et qui respecte les propriétés

naturelles du bois.

Elle induit une montée en température progressive du bois dans un milieu contrôlé en oxygène et en

humidité. On assimile le traitement du bois par haute température à une pyrolyse contrôlée. La

température finale de traitement se situe entre 160°C et 280°C selon le process mis en oeuvre. La durée

du traitement varie quant à elle de 7 à 70 heures.

Les températures et durées du cycle de chauffe diffèrent en fonction des essences, de l’épaisseur, des

sections de bois à chauffer. Les propriétés et la couleur du bois attendues influencent également le temps

de chauffe. Pour que le bois ne s’enflamme pas, de la vapeur d’eau ou de l’azote est injectée pendant le

cycle de chauffe. Le traitement par haute température entraîne alors une modification définitive des

composés macromoléculaires du bois : dégradation des hémicelluloses, réticulation des lignines et

modification de la structure cristalline de la cellulose.

Quels facteurs influencent le déroulement des modifications ?

L’élévation de la température ne suffit pas à elle seule à opérer la transformation du bois lors de ce

traitement. D’autres paramètres viennent contribuer à ces diverses modifications.

Des facteurs liés à l’état initial de la matière première tels que l’essence du bois, sa qualité, son

taux d’humidité initial ou encore la proportion aubier / bois de coeur ont une incidence directe sur le

produit final obtenu.

Des facteurs liés au process impactent à leur tour les réactions du bois. Les gradients de

température (montée en température par paliers), la durée totale du traitement, la nature de

l’atmosphère, le taux de remplissage du four mais aussi la qualité de l’empilage de la charge sont à prendre

en compte pour éviter la dégradation et la déformation du bois.

Quelles sont les propriétés obtenues grâce au traitement par haute température ?

Le traitement thermique du bois induit un certain nombre de modifications physiques, chimiques et

esthétiques du matériau. De ce fait, le bois traité à haute température doit être considéré comme un

nouveau matériau.

STABILITÉ DIMENSIONNELLE

Après le traitement thermique, le taux d’humidité du bois diminue à environ 4 / 6 %. L’équilibre

hygrométrique est également réduit de façon permanente en raison de la modification

thermique. L’équilibre hygrométrique du bois traité est environ deux fois moins élevé que celui du bois

non traité.

Par conséquent, contrairement au bois non traité, le bois traité ne réagit pas aussi radicalement aux

variations d’humidité. En pratique, cela signifie qu’il offre une stabilité dimensionnelle remarquable,

améliorée de l’ordre de 30 à 50 %, et conserve bien mieux sa forme que le bois non traité.

SANS RÉSINE

La résine est éliminée du bois lors du processus de traitement thermique. Ainsi, le bois ne sécrète aucune

résine, même en cas de température élevée.

QUALITE VISUELLE

La résine étant éliminée du bois grâce au traitement à haute température, cela garantit une excellente

qualité visuelle. Ce procédé conduit à une coloration « brun marron » dans la masse du bois. Celle-ci

varie en fonction de la température, de la durée du traitement, de la présence de vapeur d’eau et de

l’essence traitée. Plus la température est élevée, plus le bois est foncé. Comme pour tous les résineux, des

variations peuvent apparaître en raison des différences de densité du bois. Lorsque le bois est exposé aux

rayons UV du soleil, il va prendre une couleur gris-argenté, à moins qu’il n’ait été protégé par une finition

de surface pigmentée.

Pour conserver la belle couleur brune du bois traité, il est conseillé de traiter les surfaces avant ou

immédiatement après leur installation, avec : de l’huile pour bois teintée ou pigmentée, de la cire, des teintes

de protection du bois, des lasures ou peintures contenant une protection contre les rayons UV. Le traitement

de surface devra être appliqué avant ou immédiatement après le montage, en n’appliquant qu’une fine

couche du produit. L’excédent de produit devra être éliminé.

Le traitement de surface devra être renouvelé chaque fois que cela sera nécessaire. Les besoins de retraiter

le bois varieront selon le climat, le degré d’utilisation et le degré d’exposition aux UV. Une peinture opaque

appliquée sur un bois non traité thermiquement, doit être entretenue tous les 5 ans environ, Avec le bois

traité, ce délai pourra être considérablement allongé, voire triplé.

NON TOXIQUE

= Durabilité biologique

Le bois traité par haute température est un superbe matériau obtenu lors d’un processus n’utilisant que

des méthodes naturelles. Seules la chaleur et la vapeur sont utilisées, en excluant toute utilisation du

moindre produit chimique. Au cours du cycle de chauffe, la vapeur agit comme gaz protecteur et empêche

que le bois ne se fende ou ne s’endommage au cours du traitement.

Outre son aspect séduisant, le bois thermo-modifié élimine les émissions nocives, comme les

formaldéhydes. C’est donc un matériau sain, sûr et hygiénique. Les traitements thermiques stérilisent

le bois qui pourrait être contaminé par des souches de champignons. Ils permettent d’éliminer des éléments

à la base du développement de micro-organismes et finalement, ils freinent la croissance des champignons

qui ont besoin d’un taux d’humidité minimal d’environ 20% pour assurer leur développement. La réduction

de terpènes (agents odorants qui attirent les insectes) entraîne également une diminution des attaques.

RÉSISTANCE AUX INTEMPÉRIES

= Durabilité naturelle améliorée

Le traitement thermique améliore les propriétés du bois, élargissant ainsi le spectre de son

utilisation. Grâce à la modification thermique, les bois sont transformés en produits stables et durables,

résistants aux intempéries ce qui en font des produits idéalement destinés à de nombreuses applications

exigeantes, en milieu extérieur comme en milieu humide.

Les principales applications du bois ainsi modifié sont aujourd’hui le bardage, les bordures de piscine, lames

de terrasse, la menuiserie extérieure (volets, portes, clôtures…) ou encore les équipements de jardin

(cabanons, abris de jardin, pergolas, bacs à fleurs…).

ISOLATION THERMIQUE

Des tests ont montré que la conductibilité thermique du bois traité à haute température était réduite

d’environ 20 à 25 % par rapport au bois de conifères non traité. Cela en fait donc un matériau sûr et

robuste, idéal pour de nombreux aménagements paysagers et d’extérieur.

Grâce à sa durabilité et à sa capacité à conserver sa forme et ses dimensions d’origine, il peut

supporter des conditions très exigeantes. Ses autres propriétés améliorées, telles que son excellente

capacité isolante ou l’absence de produits chimiques, sont un avantage certain et important